Doit-on extérioriser l’amour ?



Il est vrai qu’aujourd’hui les œuvres Marc Levy ou Guillaume Musso rencontrent un vrai succès. Il est aussi vrai que des films comme Les Petits Mouchoirs ou L’Arnacoeur ont très bien marché en salles. Alors, qu’ont en commun ces œuvres populaires françaises ? Elles jouent sur la sensibilité du public pourtant on pourrait aisément leur reprocher leur manque de finesse et de tirer sur les grosses ficelles du romantisme. Car oui finalement, une histoire d’amour n’est-elle pas plus touchante lorsqu’elle se devine, lorsqu’elle est plus subtile ? Ce qui nous amène à nous demander finalement si l’amour doit « s’ultra-extérioriser » ? Trop d’amour tue l’amour ? Coups de projecteurs sur quelques œuvres qui montrent que l’amour peut être plus subtil.


Le coup de foudre

Les comédies romantiques, qu’elles soient écrites ou filmées ont souvent pour point de départ le coup de foudre. Il s’en suit alors des péripéties jusqu’au moment où le couple va finalement célébrer son amour au grand jour. Il est pourtant possible de garder ce schéma tout en restant plus sobre. Prenons l’exemple du premier roman à succès d’Ernest Hemingway Le soleil se lève aussi. Le livre se penche sur la complexité de déclarer sa flemme lorsque l’on se doute que l’autre ne ressente la même chose. Point de déclaration larmoyante ici, juste les tourments de l’interrogation. Il en va de même dans le film Lost in translation de Sofia Coppola. Tout au long du film, le public sait que les personnages ont eu un coup de foudre l’un pour l’autre. Est-ce nécessaire de le dire ? Non et c’est là toute la beauté. C’est finalement le mécanisme des films d’horreur, le sentiment est plus fort lorsque l’on ne voit pas. Il en va de même dans les comédies romantiques.

Décrire l’amour

Les comédies romantiques sont toujours composées d’un moment qui débordent d’amour, c’est souvent la fin d’ailleurs. Un bouquet final de sentiments où l’amour triomphe. Alors est-il possible de célébrer l’amour qui triomphe sans verser dans l’avalanche de sentiments réchauffés ? Oui et prenons l’exemple d’un réalisateur français : Michel Gondry. Il réalise en 2004 Eternal Sunshine of The Spotless Mind. Le film parle d’une machine qui efface la mémoire de personnes ne pouvant se remettre d’un chagrin d’amour. On suit alors un personnage en cours de traitement mais dont l’inconscient tente de stopper les effets, ne voulant oublier qu’il a été amoureux. On parle donc ici d’amour qui triomphe sans verser dans des déclarations larmoyantes. Un film juste et fin. Michel Gondry réalisera d’ailleurs deux ans plus tard La Science des rêves, autre comédie romantique subtile, comme quoi les français en sont capables.

Quelle influence cela doit avoir dans notre quotidien amoureux ?

Alors doit-on s’en inspirer ? Où doit-on se situer entre comédies à l’eau de rose et récits plus subtiles ? C’est à vous de voir, de sentir comment votre partenaire veut extérioriser votre relation mais vous pouvez très bien vous inspirez des deux. On peut être romantique sans trop en faire. Dans les films ou les séries télévisées, les personnages n’hésitent pas à faire des compiles de « love songs » ou offrir des « scrapbooks » pour leur moitié. Rien ne vous empêche de faire de même mais en faisant référence subtilement à votre histoire. Faites une playlist Spotify (oui on est en 2018) de chansons qui vous ont marqué tous les deux. Vous pouvez également optez pour l’impression d’un livre via des spécialistes comme celui-ci. Vous pourrez y offrir un livre photo, de vous, de vos amis, des endroits que vous aimez sans tomber dans la déclaration adolescente.

Alors doit-on extérioriser son amour à outrance comme dans les comédies à l’eau de rose ? C’est à vous de voir, en tout cas il existe d’autres œuvres qui prouvent que l’on peut le faire plus subtilement, à vous de voir si vous êtes plus Guillaume Canet que Michel Gondry !



Nous vous aimons !! Merci de partager et Liker pour nous encourager !

Vos réactions : Laisser un commentaire

:ambivalent:
:angry:
:confused:
:content:
:cool:
:crazy:
:cry:
:embarrassed:
:footinmouth:
:frown:
:gasp:
:grin:
:heart:
:hearteyes:
:innocent:
:kiss:
:laughing:
:minifrown:
:minismile:
:moneymouth:
:naughty:
:nerd:
:notamused:
:sarcastic:
:sealed:
:sick:
:slant:
:smile:
:thumbsdown:
:thumbsup:
:wink:
:yuck:
:yum:

Article suivant
Article plus récent
Article précédent
Article plus ancien